Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mots & maux

Invitation à la réflexion sur des questions profondes


Tunisie loi de finances 2013

Publié par Eco-Tunisie sur 4 Décembre 2012, 07:48am

Catégories : #Economie tunisienne

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer ici pour télécharger la loi de finance pour l'exercice de 2013

 

 

 

Les ressources propres du budget de l'Etat devraient également croître de 96 MD, par rapport aux résultats prévus dans le cadre du projet de la loi de finances complémentaire de 2012.

 
L'ensemble de ces estimations sont parues dans un document présenté, samedi 1er décembre 2012, par la commission des finances, de la planification et du développement relevant de l'Assemblée nationale constituante (ANC).

 
Ce document prévoit, en outre, une stabilisation du taux de la pression fiscale aux alentours de 21% et une baisse des ressources non fiscales de l'ordre de 508 MD, pour atteindre 4,570 milliards de dinars contre 5,078 milliards de dinars.
Des ressources additionnelles, d'une valeur de 205 MD sont également prévues au titre de la privatisation.
Ces enveloppes proviendront, pour l'essentiel, de la cession de la Banque tuniso-qatarie (BTQ) (100 MD) et de l'attribution d'une licence d'installation et d'exploitation du réseau public de services de télécommunication fixe au profit de l'opérateur Tunisiana.

 
Des ressources d'emprunt supplémentaires de l'ordre de 54 MD seraient également mobilisées pour financer le déficit budgétaire prévu, et ce, en recourant davantage à l'emprunt intérieur.

Le document indique également que des dépenses supplémentaires d'une valeur de 1,594 milliard de dinars, résultant des imprévus qui pourraient survenir au plan économique, sont également attendues.
Des économies de l'ordre de 286 MD seraient réalisées au niveau des dépenses de développement réparties en plus des sommes restantes au titre des dépenses imprévues et non réparties d'une valeur de 1,158 milliard de dinars.
Selon le même rapport ces économies au niveau des dépenses permettront de réduire les besoins additionnels qui s'établiront à 150 MD et d'alléger ainsi la pression sur les équilibres financiers.
Les données publiées parues prévoient une hausse du volume de la dette publique de 46% du PIB vers la fin de 2012 contre 44% en 2011.

Commenter cet article

Tunisie annonces gratuites 17/12/2012 11:26





je trouve votre artice trés aintéressant,je vais l'envoyer a tous mes proches parc qu'il mérite de lire vraiment bonne continuation dans ce niveau d'écriture



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents