Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mots & maux

Invitation à la réflexion sur des questions profondes


Problématiques de la création monétaire

Publié par comite-economique-citoyen sur 23 Juillet 2011, 11:31am

Catégories : #Mes écrits

1- La création monétaire par les banques se fait ex nihilo. Ce postulat repose sur le fait que la monnaie ainsi prêtée à l'emprunteur n'existait pas au préalable. Pourtant cette monnaie n'est pas créée à partir de rien, mais à partir d'une opération bancaire qui l'a créée en contrepartie d'un titre de créance comme:

- Acquisition d'un actif réel (terrain, immeuble...)

 - Acquisition d'un actif financier ( action, obligation)

- Conversion des devises (suite exportation d'une entreprise cliente)

- Opération d'escompte

- Opération de crédit

 

2-  Si les banques disposent de ce droit de monétisation pourquoi donc elles font recours à l’interbancaire ou, à défaut, se refinancer à la banque centrale?

 

3- Comme l’a souliigné David Ricardo « Dans le cas de la création monétaire l’avantage serait toujours pour ceux qui émettraient la monnaie de crédit ; et comme le gouvernement représente la nation, la nation aurait épargné l’impôt, si elle, et non la banque, avait fait elle-même l’émission de cette monnaie… Le public aurait un intérêt direct à ce que ce fût l’État, et non la banque, qui fît cette émission ».

 

4- comment se fait il que l’Etat, pour financer son déficit public par endettement, paie des intérêts aux banques et ne touche pas, en contrepartie, la rente de seigneuriage de la monnaie de crédit correspondante.

Rappelons que le seigneuriage fait référence au gain conféré à la banque centrale du fait de sa position de monopole en tant qu'émetteur de billets qui est est égal à la valeur facial de la monnaie, moins ses coûts de fabrication.

 

5- Comment le sociétalisme, au sens  d' André-Jacques Holbecq comme alternative économique ,permet-il la ré-appropriation de la création monétaire par la collectivité

 

Soutenez vous ces idées:

  1. rendre à la Nation son pouvoir régalien de création monétaire au bénéfice de l’État en donnant la possibilité à la Banque centrale de financer directement sans intérêt les besoins collectifs.
  2. œuvrer  pour modifier le mandat de la BC (laquelle  doit soutenir l’emploi, prioritairement à lla stabilité des prix)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents