Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mots & maux

Invitation à la réflexion sur des questions profondes


Ma Tunisie

Publié par comite-economique-citoyen sur 23 Juillet 2011, 16:39pm

Catégories : #Mes écrits

Les tunisiens ont vécu ces deux derniers jours des évènnements qui nous ont fait rappelé les fameux 13 et 14 janvier 2011 où le peuple tunisien s'est soulevé héroïquement pour rompre avec sa passivité et racheter sa liberté et sa dignité. Tout le monde s'est accordé que l'impossible n'est pas tunisien et la mémoire collective sera le témoin d'une révolution libertine sans soubassement idéologique, sans emiction des partis politiques sans ingérence internationale.

 

Le dictateur n'est plus, le peuple réclame valorisation de la société civile, liberté, démocratie, sécurité, redistribution des richesses...Un gouvernement d'intérim s'installe et un autre se réinstalle. Les sit-iners (Qasba+) ont pu imposé leurs révendications contre une majorité silentieuse adepte de laisser faire laisser travailler. Un mouvement de frustration, de protestation s'éclate et une crise de confiance s'établie suite aux propos d'un ex-ministre. Résultat retour à la case de départ...

 

Insécurité, anarchie, anxiété et peur pour un demain imprévisible..voilà l'état actuel d'un pays que certaines personnalités internationales ont soutenu la candidature pour l'obtention du prix nobel de la paix. Pourquoi sommes nous arrivés à cette situation chaotique pourtant l'essentiel est fait, est ce un concours de circonstance ou un passage obligé pour toute transition démocratique? Pourquoi, sommes nous devisés entre la theorie du complot et procés d'intention, entre le prestige de l'Etat et les révendications populaires, entre l'info et l'intox..entre sécurité et économie....entre pouvoir et contre-pouvoir..

 

L'élection de l'Assemblée constituante prévue pour  le 23 octobre 2011 constituera sans doute un vrai tournant (je l'espère) dans l'histoire de la Tunisie, mais d'ici là, la majorité silencieuse, dont je fais partie, ne comprend rien de ce qui se profile sur le plan politique; plus de 100 partis avec des programmes ambigues, qui se convergent et qui consacrent encore une fois  le culte de la personne.. Que vaut le PDP sans Chebbi, Ennahdha sans Ghannouchi et j'en passe

 

Un dernier mot pour les chefs des parties politiques, respectez ce peuple qui vous a donné la chance de vous exprimer politiquement et de pouvoir vous présentez aux mêmes pieds d'égalité aux éléctions. Vous devez à ce peuple une ovation unanime à l'image du congress americain, vous lui devez une adhésion délibérée à sa volonté de rompre avec un passé dramatique et construire son avenir sur des bases solides loin de tout  égocentrisme, prétention ou clanisme.


Convaincu de la transcendance du devoir sur le droit, la réussite de cette phase révolutionnaire transitoire passe inévitablement par une réconciliation, une union autour du tryptique tolérence, prospérité et démocratie. Vive la Tunisie vive le peuple Tunisien....


Signé: Fethy Amadeus

images--1-.jpg

Commenter cet article

asma 04/08/2011 22:10


something important is missing in ur articles..u should add your signature or a nickname;) and bravo i like ur style!!


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents