Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mots & maux

Invitation à la réflexion sur des questions profondes


Je veux pas t'impressionner mais, je suis Tunisien(ne)

Publié par Eco-Tunisie sur 24 Octobre 2011, 08:18am

Catégories : #Mes écrits

      Par Fethi Akkari

Après le limogeage de Ben Ali, j'espère qu'on se rappelle encore de nos exploits....Un jour un peuple s'éveilla, brisa le silence, tenta de rachèter sa dignité et réclama haut et fort "a bas le dictateur, on est libre", un soulèvement populaire qui a stupéfié les occidentaux à tel point qu'on a assisté à une ovation unanime du Congress americain,.......... hélas, l'histoire s’arrête là ou tout a commencé ; la malédiction de la démocratie: la légitimité de la majorité et le procès d'intention de la minorité.« Lorsqu’un jour, le peuple aspire à vivre, le destin se doit de répondre ! Les ténèbres se dissiperont ! Et les chaînes se briseront ! » extrait de « Les défenseurs de la patrie », hymne national tunisien

 

Des moments mémorables qui seront gravés dans notre mémoire collective. La Tunisie fière de son peuple qui lui a rendu la liberté et la dignité. On est condamné, pays arabes, à souffrir des colons et une fois libéré, le libérateur ou ses succusseurs nous fait chatier pour un peu de liberté.

Edward Lorenz a découvert que dans les systèmes météorologiques, une infime variation d'un élément peut s'amplifier progressivement, jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps. Ainsi, un battement d'aile de papillon à Tunis peut provoquer en quelques semaines une tempête sur New-York.

Étonnant non!! Mais la révolution du jasmin en est une parfaite illustration. L'étincelle Bouazizi a enclenché de Sidi Bouzid le printemps arabe et a tracé la voie de la liberté et la dignité.De la Libye à la Syrie, des révolutions en série demandent d'une seule voix “ A bas les dictateurs” “ le peuple revendique la démocratie, le pluralisme politique, le droit de l’homme et le droit au travail. Des dictateurs sont limogés, d’autres en cours mais sommes nous libérés de la vraie dictature???Malheureusement que non.

 

Les dictateurs qui sont au fond de nous mêmes sont autant importants que les tyrans. Leur force dévastatrice qui nous manipule comme des marionnettes vient de notre faiblesse face au moi narcissique et égocentrique.On est devenu schizophrène, on change d’avis comme on change d’habit. Chacun de nous est à la recherche du code source du monde pour le changer, mais il n'a jamais pensé un moment à se faire changer.

 

 L'égo nous pousse à chaque instant à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon nôtre désir, à infléchir le caractère des gens et à extirper leurs défauts. Mais jusqu'à quand ce combat à la Don Quichotte? Sommes-nous idéalistes à ce point. Être trop strict ne risque t-il pas de nous déprimer faute de progrès. Alors faisons preuve de souplesse. On est peut être sur la bonne route, rien nous oblige à filer à 200km/h, profitons du voyage..Sinon que nous reste t-il ?

 

Seulement rêver d'un monde meilleur, car le rêve est désormais nôtre seul refuge à qui le moi se confie et se démasque; une porte pour pénétrer en nous-mêmes. Le rêve n'est-il pas notre démarche la plus secrète, notre comportement le plus authentique. C'est dans les coulisses de la nuit que surgissent les vérités profondes, mais avec l'aube reviennent les mises en scène, le paraître, les jeux sociaux, l'hypocrisie, la perte des valeurs universelles.....et voilà le rêve devient cauchemar..

  

 

Nous sommes des hommes libres qui n'ont pas peur, nous sommes des secrets qui jamais ne meurent,

et de ceux qui résistent nous sommes la voix, dans leur chaos nous sommes l'éclat,

nous sommes libres et notre parole est libre, mais elle n'oublie pas ceux qui sèment les sanglots et trahissent nos fois.

 

      La révolution est comme une bicyclette si elle n'avance pas elle tombe.

 

 

L'élection de l'Assemblée constituante tenue le 23 octobre 2011 constitue sans doute un vrai tournant. Je lance un appel à tous les partis politiques vainqueurs et vainqus, respectez ce peuple qui vous a donné la chance de vous exprimer politiquement et de pouvoir vous présentez aux éléctions. Vous devez à ce peuple une ovation unanime à l'image du congress americain, vous lui devez une adhésion délibérée à sa volonté de rompre avec un passé dramatique et construire son avenir sur des bases solides loin de tout  égocentrisme, prétention ou clanisme.

      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mehdi Khodjet El Khil 29/10/2011 10:11


article intéressant, aussi joli que naïf: l'effet papillon n'a jamais été démontré, c'est une métaphore, rien de plus et ce n'est certainement pas une vérité et cememe dans la théorie du chaos où
ce "battement d'aile" ne peut être isolé des modifications passées et futures du système globale dans lequel il évolue que ce dernier soit physique, mécanique ou énergétique.Dans tous les cas, ce
qui est incontestable, c'est que l'effet du printemps arabe a été stoppé en Libye où la révolution populaire a été transformée par une guerre de colonisation et en guerre civile. Les révolutions
arabes sont récupérées par l'occident en perte de vitesse géostratégique et qui cherche à retrouver l’éclat de son hégémonie passé. Le CNT a démontré sa volonté autocratique et despotique en
instituant de fait, le jour même de la soit disant libération de la Libye, la loi de la charia (elle même d'origine contestable et contraire aux fondements même des valeurs du coran et des
religions monothéistes que l'islam reconnait), contre toute volonté démocratique d'expression populaire et libertaire. Ces terroristes de l'OTAN/AlQaida ne sont en Libye que pour justifier la
prochaine guerre contre l'islam et nourrir l'islamophobie dans les pays occidentaux et pour créer de toute pièce un exemple raté d’indépendance, d'autodetermination et de souveraineté. Du grain à
moudre pour les colons impérialistes de la planète OTAN/UE/RU qui ne tarderont plus à critiquer et guerroyé contre ce qu'ils ont lis en place. Le génocide du peuple libyen se poursuivra car la paix
ne sera volontairement pas installée.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents